Quel est l’intérêt du point de vue sportif de pratiquer une activité physique pendant la grossesse ? Pratiquer un sport de façon régulière peut-il être néfaste pour le développement de l’embryon et pour la santé de la mère ?

Je pense que le sport est un bon moyen pour la femme enceinte : 

• d’éviter de prendre trop de poids, 
• de s’oxygéner, diminuer les problèmes circulatoires (vergetures et complications veineuses),
• de rester dynamique jusqu’au bout et de récupérer plus vite après l’accouchement, d’entretenir la musculature de sa ceinture abdominale, de renforcer son dos,
• de se préparer à l’épreuve de l’accouchement : certaines le comparent à un « marathon »,
• de sortir de l’anxiété que parfois certaines futures mamans ont (notamment pour le premier enfant), rien de mieux que la sérénité pour le futur nouveau-né. Ce dernier ressent les émotions de la mère même in utéro : se détendre et être moins angoissée, 
• de prendre conscience de la manière dont son corps évolue durant les 9 mois. C’est s’approprier progressivement un nouveau corps et apprendre à en connaître les limites,
• d’avoir une relation particulière avec son futur enfant.

J’aurais tendance à répondre que tout dépend du moment de la grossesse, du sport pratiqué et de l’habitude à pratiquer ce sport ; mais aussi de l’intensité avec laquelle la femme enceinte le pratique. 

Il s’agit de sortir de l’idée qu’une femme enceinte est une personne malade et invalide. S’il n’y a pas de souci de santé, de contre-indication de la part du gynécologue, pourquoi se priver d’un bien-être naturel ?
Que peut donc apporter de « bon » la pratique d’un sport régulier pour la femme enceinte?