Qu’est-ce que le stretching (étirement) musculaire ?

C’est un exercice visant à redonner à nos muscles leur élasticité, leur flexibilité et l’oxygénation nécessaire pour les garder en santé, souples et sans tension. Les étirements permettent également de libérer les toxines accumulées et l’acide lactique (déchet produit lors de la contraction musculaire). Le stretching est une combinaison de gymnastique douce, de yoga, culture physique et d’autres techniques orientales. Il se pratique depuis des centaines d’années surtout en orient et se fait connaître en occident.

Nous sommes tous et toutes flexibles, même si l’on en croit le contraire. En bas âge, notre corps n’avait aucune tension, nous pouvions nous plier dans tous les sens et ça, le cerveau s’en souvient encore.

Cependant, avec les années, le stress, les mauvaises postures, le travail, les sports, les blessures et surtout avec l’effet de gravité, les muscles se sont contractés, affaissés vers le sol, emmagasinant ainsi une quantité incroyable de toxines, ce qui crée des tensions, des nœuds (ou cordons musculaires) et qui raccourcit le muscle.

Il faut surtout comprendre que nos muscles sont les acteurs qui permettent de faire bouger notre squelette. Sans eux, nous ne pourrions marcher, danser, courir, donc fonctionner.

Oui, vous pouvez retrouver votre souplesse d’antan. Cela prendra temps, douceur, discipline, écoute de soi mais vous y parviendrez. Soyez patient!

Qui peut pratiquer le stretching ?

Il n’y a pas d’âge pour pratiquer cette discipline. Hommes, femmes et enfants peuvent le faire. Et je m’adresse à vous, chers sportifs, vous êtes les premiers qui devriez impérativement vous étirer avant et après votre loisir. 

Il ne faut pas confondre échauffement et étirement. L’échauffement procure de la chaleur aux muscles tandis que l’étirement, lui, procure chaleur, détente, souplesse. Il permet également de libérer les tensions ou raideurs afin de ne pas mettre une pression sur nos articulations lorsque nous aurons besoin de solliciter le muscle lors de la contraction musculaire.

À quel moment doit-on pratiquer le stretching ?

Le matin, à votre lever : Voilà le moment idéal pour s’étirer ! Durant la nuit nous adoptons parfois une posture inadéquate et les muscles demeurent contractés dans ces positions. De plus, comme les étirements procurent une détente physique et psychologique, ça permet de partir la journée sur le bon pied. 

Au coucher : vous libérerez ainsi toutes les tensions de la journée ainsi que l’acide lactique accumulée.

Après un exercice physique : Ceci afin de libérer l’acide lactique, les tensions et stimuler la lymphe. Il est très important de s’étirer dans les 20 à 30 minutes suivant l’exercice car c’est la période où les déchets ou toxines sont en suspens. Si nous attendons, ils se redéposent sur le muscle, alourdissant celui-ci, causant les raideurs, l’inflammation et diminuant les transferts entre les nutriments que le sang apporte au muscle, ce qui à long terme, durcit le muscle.

Avant un exercice physique : Il est important de s’assurer qu’il n’y a aucune tension dans le muscle afin d’éviter qu’une pression supplémentaire soit appliquée sur les vertèbres ou les os des articulations lors de la contraction musculaire. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous développons des tendinites, bursites, capsulites, sciatique, etc. (sujet d’une prochaine chronique). De plus, en s’étirant avant, nous permettons à nos muscles de reprendre leur longueur, souplesse et flexibilité maximales, ce qui procure une qualité supérieure de la contraction musculaire et de son tonus et qui évite les fameuses crampes, claquage, inflammation et raideur.